folder Filed in Documentaires, Fabrique du consentement, Guerre / Géopolitique
Les quatre cavaliers (avec Noam Chomsky, Joseph Stiglitz, John Perkins, etc.)
comment 3 Comments

Les quatre cavaliers (“Four Horsemen”) est un film indépendant de 2012 réalisé par Ross Ashcroft, qui dévoile les rouages du système économique dominant actuellement la planète. La croissance infinie et la recherche du profit ont poussé l’humanité au bord du précipice. Et les quatre cavaliers d’aujourd’hui sont la violence, la dette, l’inégalité et enfin la pauvreté. Si leurs galops infernaux ne sont pas arrêtés, ils risquent de compromettre la pérennité des futures générations.

L’économie mondiale va mal. La crise se transformant rapidement en catastrophe, de plus en plus de gens se mettent en quête de conseils avisés sur la manière de restructurer l’économie occidentale. Ces trois dernières années, 23 intellectuels – certains d’entre eux très controversés aux yeux de l’intelligentsia politico-médiatique – ont accepté de briser le silence et d’expliquer comment le monde fonctionne vraiment. Les quatre cavaliers ne tombe ni dans la critique des mondes financier et politique ni dans la théorie du complot : le film analyse simplement le système économique dans lequel nous avons choisi de vivre et avance des propositions de changement.

Intervenants : Noam Chomsky, Herman Daly, Joseph Stiglitz, Max Keiser, John Perkins, Ha-Joon Chang, Gillian Tett, Michael Hudson, Richard Wilkinson, Lawrence Wilkerson, Satish Kumar, Simon Johnson, Camila Batmanghelidjh, Phillip Blond, George Nilson, Dominic Frisby.

capitalisme crise économie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

  1. Merci beaucoup !
    Je ne comprends même pas comment il est possible que je n’ai pas entendu parler de ce film !
    Surement perdu dans le brouhaha du flux constant… dans lequel se perd malheureusement bien trop souvent les vrais infos; celles qui donnent du sens et font toute la différence.
    Au passage, je salue Guillaume Nery qui m’a permis de vous connaitre en vous citant sur le site de France Culture, lorsqu’il fut l’invité de la très belle émission : De cause à effet.
    Merci !