Sur quelques âneries de François Bégaudeau (par Nicolas Casaux)

France Culture, Libé­ra­tion, Fran­cein­fo, Le Figa­ro, France TV, France 5, Radio France, France Inter, Sud-Ouest, La Voix du Nord, Madame Figa­ro, L’Humanité, TV5 Monde, Télé­ra­ma, RFI, L’OBS, Arte, Usbek & Rica, Le Monde, RMC, Europe 1, LCI, Le Pari­sien, Le Devoir, etc., la liste est longue des médias qui ont invi­té ou inter­viewé Fran­çois Bégau­deau, ou célé­bré un de ses ouvrages.

On ne devient pas pour rien aus­si appré­cié des médias de masse ou de l’intelligentsia de gauche. Bégau­deau est appré­cié parce que son dis­cours n’est pas par­ti­cu­liè­re­ment sub­ver­sif. On semble être quelque part entre le mar­xisme de base et l’anarchisme de base. La réap­pro­pria­tion des moyens de pro­duc­tion, une civi­li­sa­tion tech­no-indus­trielle autogérée/anarchiste est pos­sible, etc.

En plus de ça, Bégau­deau épouse le rela­ti­visme cultu­rel très cher à la gauche ces temps-ci. Par exemple, l’essor de l’islam, ça n’est pas du tout un pro­blème. Celles et ceux qui pensent autre­ment ont une per­cep­tion du réel « déglin­guée ». Et si ce n’est pas du tout un pro­blème, c’est notam­ment parce que le déve­lop­pe­ment de l’islam serait por­té par des « faibles » (des membres des classes infé­rieures). Ah tiens. Les trucs que font les pro­los, les pauvres, c’est intou­chable ? Les vio­lences contre les femmes, c’est accep­table parce que des pro­los frappent leurs com­pagnes ou leurs épouses ? En outre, Bégau­deau occulte confor­ta­ble­ment toutes les thunes qui sou­tiennent l’ex­pan­sion de l’is­lam et qui pro­viennent des richis­simes diri­geants des Émi­rats ou du Qatar — des « faibles », eux aus­si ? Un anar­chiste qui défend l’expansion d’un mono­théisme, c’est ori­gi­nal. Bégau­deau occulte aus­si confor­ta­ble­ment les effets réels, concrets, de l’expansion de l’islam sur la popu­la­tion en géné­ral et les femmes en par­ti­cu­lier. On lui conseille­ra, entre autres choses, le livre de Laure Daus­sy, La Répu­ta­tion — Enquête sur la fabrique des « filles faciles », paru il y a quelques semaines, dans lequel l’autrice, en par­tant du meurtre de Shaï­na Han­sye, vio­lée à 13 ans, puis poi­gnar­dée une dizaine de fois et brû­lée vive à 15 ans, à Creil, en 2019, exa­mine la situa­tion des filles et des femmes dans des endroits, en France, où l’islam tient une place importante.

Bégau­deau, qui n’arrête pas de se récla­mer du « réel », raconte éga­le­ment n’importe quoi sur le trans­gen­risme comme le montre l’ex­trait (ci-des­sous) d’une inter­view qu’il a récem­ment accor­dée au média Elu­cid d’Olivier Berruyer.

Outre que « chan­ger de sexe », à pro­pre­ment par­ler, soit impos­sible pour les êtres humains, on signa­le­ra à Bégau­deau que Judith But­ler n’est pas du tout à l’o­ri­gine du concept du « genre », et qu’elle dit exac­te­ment l’inverse de ce qu’il lui fait dire. La thèse (absurde) de But­ler, c’est jus­te­ment « que le sexe est, par défi­ni­tion, du genre de part en part » (Trouble dans le genre), c’est-à-dire que pour But­ler, « sexe » et « genre », c’est la même chose (de la pure construc­tion sociale). C’est bal­lot. Peut-être faut-il un mini­mum s’intéresser aux sujets sur les­quels on se per­met de dis­cou­rir avant d’en dis­cou­rir (qui plus est avec une cer­taine suf­fi­sance). Et non, Fran­çois Bégau­deau, « femme » ne désigne pas un sen­ti­ment dans la tête d’un homme (pré­tendre le contraire est aus­si idiot que sexiste). Il est impos­sible d’avoir le « res­sen­ti » (ou de res­sen­tir la sub­jec­ti­vi­té) d’une classe d’organismes à laquelle on n’appartient pas. Aucun sen­ti­ment ne sau­rait faire d’un membre d’une cer­taine classe d’organismes un membre d’une autre classe d’organismes. Un homme ne peut pas réel­le­ment avoir le sen­ti­ment d’être une femme, parce que ça ne veut rien dire, parce que c’est absurde, de la même manière qu’un chien ne peut pas avoir le sen­ti­ment d’être un chat, ou que je ne peux pas avoir le res­sen­ti de mon voi­sin de palier. Et si on reve­nait au réel :

Print Friendly, PDF & Email
Total
0
Partages
3 comments
  1. Je pense que les gens ‘d’ex­trême gauche » ont fait depuis long­temps le deuil e leur vel­lei­té de révo­lu­tion, ayant fait le constat de la domes­ti­ca­tion entière des peuples occi­den­taux (et de la leur, mais ils ne peuvent pas se regar­der en face et l’accepter).
    Alors il ne leur reste plus qu’un seul objec­tif fede­ra­teur : se ven­ger du monde occi­den­tal. Non pas des patrons, de l’in­dus­trie dont ils sont depen­dant, mais de tous le monde occi­den­tal. iIs ont construit un nou­veau nar­tra­tif ou l’oc­ci­dent et les occi­den­taux seraient (tous) deve­nus impe­ria­listes non par la force des choses (la geo­gra­phie, la pous­see demo­gra­phique…) mais par une tare ori­gi­nelle dont seraient indemme les etran­gers, notam­ment musulmans.
    D’autres croient peut etre , plus prosaiquement,que l’im­mi­gra­tion de masse, par­ti­cu­lie­re­ment de musul­mans revan­di­ca­tif, est le seul moyen d’a­battre les struc­tures « capi­ta­listes » et qu’ils ver­ront bien ensuite…
    Le pro­bleme , c’est que la suite, on l’a devant nos yeux, dans les pays musul­mans riches et pauvres. il n’ya nul­le­ment abo­li­tion des horeurs eco­no­miques, aux contraires.…
    En tant que decrois­sant hard­core, je pre­fere, meme si je ne suis pas chre­tien, vivre sous une ethique pro­tes­tante, qui per­met a des groupes comme les amishs et autres ana­bap­tistes de pros­pe­rer (tout autant qu’il per­met apple et goo­glle), que de vivre sous le joug musul­man, reli­gion moderne qui a ete invente pour control­ler encore plus dure­ment des popu­la­tions conquise (et c’est tres efficace).
    Nous sommes issus d’une his­toire et l’an­tiin­dus­tria­lisme est la conclu­sion logique del’­his­toire occi­den­tale. Croire que se tran­for­mer en autre chose ou se renier pour ne pas assu­mer, peux regler quoi que ce soit est illu­soire : l’isl­ma est can­di­dat a la suc­ces­siob et n’ast pas la pour faire une revo­lu­tion ou meme une reforme.

    1. Je ne vois pas à quel moment Begau­deau a dit que les classes popu­laires étaient intrin­sè­que­ment impé­ria­listes, et je ne vois pas non plus à quel moment il aurait aban­don­né la lutte des classes (contre les grands chefs d’in­dus­trie etc).

      C’est un fait que les immi­grés musul­mans actuels sont au bas de l’é­chelle sociale, et que ce n’est pas un Cali­fat Isla­mique qui est aux portes du pou­voir mais c’est bien Marine Le Pen/ ou Zem­mour, dont l’u­nique pré­oc­cu­pa­tion est l’im­mi­gra­tion et l’is­lam. Il suf­fit d’al­lu­mer la télé­vi­sion pour consta­ter qu’on peut taper sur les musul­mans presque gra­tui­te­ment, et que ça marche très bien pour faire mon­ter l’audience.

      J’ai l’im­pres­sion en lisant cet article de voir une redite des accu­sa­tions d’is­la­mo-gau­chisme (terme vide). Begau­deau sou­tien­drait le déve­lop­pe­ment de l’islam ?
      Est-ce que Begau­deau est l’al­lié du Qatar et des Emi­rats ou est-ce qu’il veut plu­tôt que les musul­mans puissent vivre digne­ment sans être en per­ma­nence poin­tés du doigt dans ce pays ? 

      Est-ce que la vio­lence qui existe chez les musul­mans de ce pays est uni­que­ment du fait de leur reli­gion ou est-ce qu’il y a éga­le­ment un aspect social (pau­vre­té, manque de pers­pec­tives…) qui peut expli­quer cette violence ? 

      Les inéga­li­tés éco­no­miques dont vous par­lez existent dans les pays musul­mans tout sim­ple­ment parce que ceux-ci font par­tie du sys­tème capi­ta­liste et de la civi­li­sa­tion indus­trielle (et qui est venu les « civi­li­ser » à ce propos ?)

      Vous par­lez d’une reli­gion qui exerce un contrôle sur les masses : fort bien, mais c’est bien le monde des tech­no­crates occi­den­taux qui a créé les ins­tru­ments du contrôle (numé­ri­sa­tion de la vie, dépen­dance accrue à un sys­tème ultra-cen­tra­li­sé etc). Un nomade turc ou arabe (ceux qui sont par­ve­nus à conser­ver leur mode de vie) serait donc plus asser­vi que les occi­den­taux « éclai­rés » qui vivent dans la civi­li­sa­tion thermo-industrielle ?

      Je ne veux pas paraître agres­sif, je trouve ce blog très éclai­rant et inté­res­sant, je sou­ligne juste ce qui me paraît un peu injuste.

      1. Les choses ne sont pas dicho­to­miques. Ce n’est pas parce qu’un Cali­fat isla­mique n’est pas pour demain en France que l’ex­pan­sion de l’is­lam n’est pas un pro­blème. Ce n’est pas parce que des choses sont le fait de per­sonnes au bas de l’é­chelle sociale qu’elles ne sont pas pro­blé­ma­tiques. Ce n’est pas parce que les médias disent une chose que l’in­verse est auto­ma­ti­que­ment vrai. Bégau­deau, selon une idée typique d’un cer­tain gau­chisme, défend l’is­lam oui en sou­te­nant que toute cri­tique serait erro­née. Mais bien enten­du que l’is­lam n’est pas le seul fac­teur de vio­lences contre les femmes. N’empêche que c’en est un. Et pour évi­ter tout mal­en­ten­du, il va sans dire que le chris­tia­nisme et le judaïsme en France ont des effets tout aus­si néga­tifs sur les femmes. On ne cible pas une reli­gion en par­ti­cu­lier. Toutes. L’is­lam est ici évo­qué parce que Bégau­deau l’a évo­qué, et parce que c’est a prio­ri la seule reli­gion qu’il est inter­dit de cri­ti­quer à gauche.

        L’is­la­mo­gau­chisme n’est pas un concept vide, les gens comme Bégau­deau l’illus­trent. Le col­lec­tif Lieux Com­muns a pro­duit des textes inté­res­sants à ce sujet : https://collectiflieuxcommuns.fr/?681-islamisme-islamophobie-islamo

        Concer­nant la mon­tée de l’ex­trême droite, il me semble que le théo­rème d’Or­well est par­ti­cu­liè­re­ment valable pour la période que nous vivons. « Quand l’extrême droite pro­gresse chez les gens ordi­naires, c’est d’abord sur elle-même que la gauche devrait s’interroger. » L’in­ca­pa­ci­té de la gauche à trai­ter avec hon­nê­te­té, rigueur, de mul­tiples sujets, favo­rise l’es­sor de l’ex­trême droite.

        Aus­si, des civi­li­sa­tions sont nées au Moyen-Orient, les pre­mières d’ailleurs. Ce ne sont pas des Euro­péens qui les y ont apportées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes