Résultats de recherche

énergies

159 posts
Lire

Covid19, stratégie du choc et accélération de la mutation du système technocapitaliste (par Pièces et main d’oeuvre)

Sans conteste, l’accélération est le maître mot de l’année qui vient de s’écouler. On en trouvera ici nombre d’occurrences, les plus variées qui soient, que nous avons relevées dans les domaines économique, technologique et scientifique, employées en substitut ou en renfort à celui d’innovation. Par exemple, l’accélération de l’innovation. On reconnaît là des mots de la crise à laquelle il faut s’adapter d’urgence – d’où l’accélération – ou périr. [...]
Lire

Notre futur de chasseurs-cueilleurs : changement climatique, agriculture et décivilisation (par John Gowdy)

Les modèles climatiques indiquent que la Terre pourrait se réchauffer de 3 à 4 °C d'ici à 2100 et même de 8 °C ou plus à terme. Cela ramènerait la planète aux conditions climatiques instables du Pléistocène, lorsque l'agriculture était impossible. Des politiques pourraient être adoptées visant à rendre l’écroulement de la civilisation industrielle moins dévastateur et à améliorer les perspectives des chasseurs-cueilleurs du futur. [...]
Lire

À propos de l’eau (par Wade Davis)

Nous sommes nés dans l'élément liquide, dans une protectrice bulle amniotique. Quand nous sortons du sein de notre mère, nos corps sont presque exclusivement liquides. Même devenus adultes, nous ne sommes constitués que pour un tiers de corps solides. Comprimez les os, les ligaments et les tendons, extrayez les cellules et les plaquettes sanguines, et tout ce qui reste de nous, presque les deux tiers de notre poids, nettoyé et rincé, s'écoulerait aussi facilement qu'une rivière vers la mer. [...]
Lire

PMO : « Que la technologie impose ses procédures, des types de comportements et d’organisation sociale est une évidence »

PMO : Plus qu'industriel, le capitalisme d'aujourd'hui est technologique. Certes, des pans de l'économie reposent encore sur l'industrie (ne serait-ce que pour produire les outils et machines numériques), mais la « quatrième révolution industrielle » — suivant les importants de Davos —, celle de la robotique et du numérique, vient déjà chasser la « troisième », la révolution informatique. Autrement dit, l'économie de la connaissance — en fait les technologies de l'information et des données —, transforme l'ancien monde industriel et propulse le capitalisme dans l'ère post-industrielle. La vente de services immatériels et l'économie des « usages » accroissent leur part du PIB — voyez Google, Facebook, Uber. [...]
Lire

Cyril Dion, Rob Hopkins, Vincent Verzat, Andreas Malm, etc. : le développement durable et ses apôtres (par Nicolas Casaux)

Je me permets de regrouper ici quelques billets publiés ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, parce qu’ils me semblent discuter d’à peu près la même chose — à savoir l'espoir d'un développement durable de la société techno-industrielle, principale espérance de la plupart des écolos, de la gauche, des écomarxistes, etc., et principal objectif des dirigeants de la société industrielle — et qu’ils pourront peut-être intéresser les lecteurs de notre site (rien de très nouveau, mais quelques remarques concernant l'actualité).
Lire

Le colonialisme, la mission civilisatrice, hier et aujourd’hui (par Nicolas Casaux)

L’idéologie raciste et suprémaciste dont procède la colonisation, la mission civilisatrice, considère que toutes les sociétés sont engagées sur une seule et même voie, celle de la civilisation (européenne), en direction d’une seule et unique fin, celle que vise le « développement », c’est-à-dire celui de la civilisation (plus seulement européenne, désormais mondialisée), de l'État-capitalisme, de l’industrialisation, c’est-à-dire l'expansion du Léviathan.
Lire

ON VOULAIT DÉJÀ PAS DU TÉLÉGRAPHE, ALORS LA 5G… (par Nicolas Casaux)

Dans son ouvrage intitulé Une histoire de la communication moderne : espace public et vie privée, Patrice Flichy rappelle que c’est au cours du XIXème siècle « que sont nées les machines qui restent encore la base de nos systèmes de communication : le télégraphe puis le téléphone, la photographie, le disque, le cinéma, la radio ». Ainsi, « les techniques contemporaines (la télévision par satellite ou le téléphone mobile par exemple) ne peuvent être étudiées sans être replacées dans cette lignée historique ». [...]