étatisme

  1. Fabrique du consentement
  2. Histoire
Le texte qui suit est constitué d’extraits du livre d’Eugen Weber intitulé La fin des terroirs : la modernisation de la France rurale (1870-1914). Il traite de la diffusion impérialiste de la langue française, de son expansion et de sa conquête du territoire France, et de la construction d
  1. Activisme
  2. Désastre technocratique
  3. Fabrique du consentement
  4. Le mythe du progrès
  5. Non classé
Note de l’in­ter­vie­weur (Nico­las Casaux) : je me suis entre­te­nu, par mail, avec Fran­cis Dupuis-Déri (FDD, dans le texte ci-après), pro­fes­seur de science poli­tique à l’u­ni­ver­si­té du Qué­bec à Mont­réal, mili­tant et auteur de plu­sieurs excel­lents livres, q
  1. Antiprogressisme
  2. Environnement / Écologie
  3. Fabrique du consentement
Parce qu'il est important de dénoncer l'idéologie de la décroissance et les problèmes qu'elle pose, notamment en ce qu'elle ne s'oppose pas mais soutient l'existence (voire le renforcement) de l'Etat (et de toutes les nuisances associées, dont celles auxquelles la décroissance prétend s'attaq
  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
  3. Fabrique du consentement
Nous repro­dui­sons ici un extrait de l’ex­cellent livre L’E­tat que Ber­nard Char­bon­neau ache­va d’é­crire en 1948. Il y décrit la plon­gée de la majeure par­tie de l’hu­ma­ni­té, au fil des siècles et pro­por­tion­nel­le­ment à la pro­gres­sion de l’E­tat, d
  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
  3. Fabrique du consentement
  4. Guerre / Géopolitique
  5. Littérature
Pourquoi cet aboutissement ? Pourquoi, forte dans la conscience de sa servitude, la volonté de liberté s’épuisa-t-elle ainsi au lieu de s’accomplir ? ... Parce qu’au lieu de la placer en eux-mêmes, les hommes l’avaient placée dans l’État.

Environnement / Ecologie

Féminisme

Désastre technocritique

Non classé

  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
  3. Environnement / Écologie
  4. Fabrique du consentement
  5. Non classé
Suite à notre commentaire de son interview dans Marianne et de son livre Faut-il en finir avec la civilisation ?, Pierre Madelin a souhaité nous répondre. On publie donc ici sa réponse, formulée en 10 remarques, auxquelles nous répondons à notre tour (en orange).