Browsing Tag

science

9 posts
Lire

La science, facteur majeur de la catastrophe sociale et écologique en cours (par Nicolas Casaux)

[...] La science, sur laquelle repose la quasi-totalité de la civilisation industrielle — son infrastructure, sa technologie, etc. —, doit rester l’autorité absolue. Les « antisciences » sont raillés, moqués, dénigrés — et tous mis dans le même panier ; et peu importe qu’il en existe de différentes sortes, et que la plupart de ceux qui sont mis en avant ne critiquent en réalité pas la science du tout (à l’instar des fans de Didier Raoult, ou des « climatosceptiques » à la Claude Allègre, qui se contentent juste de nier certains résultats scientifiques au profit d’autres études ou propositions qui se veulent tout-à-fait scientifiques). Critiquer la science, douter de son autorité ou de son bien-fondé, « cela ne se fait pas : la Science est politiquement neutre, même lorsque quelqu’un la laisse par mégarde tomber sur Hiroshima[1] », ironisait amèrement le mathématicien français Roger Godement. [...]
Lire

Couper les cordes vocales du monde (par Neil Evernden)

Difficile de percevoir le monde autrement que comme une collection d'objets pouvant être étudiés et contrôlés individuellement. Un gorille, après tout, n'est rien d'autre que la manifestation d'un type d'ADN particulier. Le bétail n'est rien d’autre qu’un amas de protéines, une montagne rien d’autre que des roches et des minéraux. Un arbre est une structure de support en cellulose, [...]
Lire

Le travail scientifique est-il principalement motivé par le désir de faire du bien à l’humanité ? (par Theodore Kaczynski)

Le texte qui suit est un extrait d'une lettre de Theodore Kaczynski à l'attention d'un certain P.B., en date du 16 mai 2009 (revue le 8 septembre 2009 et le 27 octobre 2009). Il a été traduit en français par Ana Minski depuis une version espagnole (la lettre originale, en anglais, n'est pas disponible sur internet), lisible à cette adresse. [...]
Lire

Contre la mégalomanie scientifique et l’industrialisme : L’Écologie (par Bernard Charbonneau)

[...] Contrairement à ce qui a été fait jusqu’ici, une politique écologique devrait-elle déconnecter la science de l’industrie et de l’État. Ce qui conduit à supprimer l’administration de la recherche scientifique en rendant à la science une liberté qui est celle de l’humilité et de la pauvreté. Le développement techno-scientifique perdra ainsi son caractère explosif (dans tous les sens du terme). [...]