Pourquoi les ONG sont un problème (par Stephanie McMillan)

Depuis cette conver­sa­tion, les ONG ont pro­li­fé­ré comme des cham­pi­gnons dans le monde entier. D’abord déployées dans les for­ma­tions sociales domi­nées par l’impérialisme, elles occupent aujourd’hui aus­si la scène poli­tique des pays qui sont la base du capi­ta­lisme. Elles sont deve­nues la nou­velle forme à la mode d’accumulation du capi­tal, avec une por­tée mon­diale et des mil­liards de reve­nus. Tout se pré­ten­dant « à but non-lucra­tif », elles servent de source de reve­nus impor­tants pour ceux d’en haut, tout en gavant de larges couches de la petite bour­geoi­sie, leur per­met­tant de s’é­ta­ler sur la classe ouvrière comme une cou­ver­ture chauf­fante humide, met­tant ain­si en sour­dine ses revendications. […]