Les énergies dites « vertes », une fausse solution : l’exemple des Tokelau (par Nicolas Casaux)

Comment le « progrès », sous la forme, entre autres, du déploiement des énergies dites « renouvelables », ou « vertes », détruit les communautés humaines et le monde naturel / Pourquoi la société hautement technologique, verte et démocratique fantasmée par beaucoup n’existe pas