« Qui a tué l’écologie ? » ou Comment l’ONG-isation étouffe la résistance (par Fabrice Nicolino)

[…] la folie des asso­cia­tions dites éco­lo­gistes que j’ai étrillées ici dure­ment [prin­ci­pa­le­ment Green­peace, le WWF, FNE — France Nature Envi­ron­ne­ment, et la FNH — Fon­da­tion Nico­las Hulot, NdE], mais de manière argu­men­tée, c’est qu’elles tiennent offi­ciel­le­ment le même dis­cours. Leur bara­tin, car c’en est un, consiste à pleur­ni­cher chaque matin sur la des­truc­tion de la pla­nète, avant d’aller s’attabler le midi avec l’industrie, dont le rôle mor­ti­fère est cen­tral, puis d’aller conver­ser avec ces chefs poli­tiques impuis­sants, per­vers et mani­pu­la­teurs qui ne pensent qu’à leur car­rière avant de signer les auto­ri­sa­tions du désastre en cours.