Reporterre, Mr Mondialisation, Les Échos et la promotion des illusions vertes (par Nicolas Casaux)

Parmi les nombreuses balivernes colportées afin d’encourager le développement des industries des énergies dites « vertes », « propres » ou « renouvelables » — et notamment celles du solaire et de l’éolien —, dans l’optique de donner à croire qu’il pourrait exister une civilisation techno-industrielle « verte », « propre » ou « renouvelable », on retrouve cette idée selon laquelle, au surplus, recourir à ces technologies permettrait aux petites gens de récupérer « le pouvoir », ou « du pouvoir ». […]