Un membre de l’élite est mort, et on nous somme de larmoyer (par Nicolas Casaux)

Dif­fi­cile d’échapper à l’information. Un membre de l’élite est mort, la classe domi­nante est en deuil, les médias aus­si, et par effet sour­nois de ruis­sel­le­ment, de condi­tion­ne­ment, le bon peuple de la nation est invi­té à se recueillir lui aus­si, à ver­ser une larme, à par­ti­ci­per à la grande com­mu­nion, à célé­brer la messe. *Sanglot*sanglot*, Robert Badin­ter est mort, *sanglot*sanglot*.

Certes, Robert Badin­ter a par­ti­ci­pé à rendre le désastre tech­no-indus­triel un peu moins homo­phobe, il s’est oppo­sé à la peine de mort et a com­bat­tu l’extrême droite. Très bien. Mais Robert Badin­ter était aus­si un ardent défen­seur de la civi­li­sa­tion indus­trielle, de l’ordre domi­nant et de tout ce qu’il implique — intrin­sè­que­ment, même si beau­coup de gens, de gauche à droite, fan­tasment autre­ment — de dépos­ses­sion, d’injustices, d’inégalités, de ravages écologiques.

Badin­ter était un défen­seur de la pros­ti­tu­tion — un des plus vieux méca­nismes de l’oppression des femmes par les hommes. Comme l’avait sou­li­gné Isa­belle Alon­so, lors d’une audi­tion au Sénat en 2014, il avait seriné

« l’antienne patriar­cale consis­tant à jux­ta­po­ser des objets et des femmes. Ciga­rettes, whis­ky et p’tites pépées : “si vous inter­di­sez la pros­ti­tu­tion elle devient clan­des­tine, si vous inter­di­sez l’alcool, on sait ce qu’a don­né la pro­hi­bi­tion aux USA, vous inter­di­sez la drogue le tra­fic ne se fait pas dans les phar­ma­cies … ça conti­nue­ra de façon clandestine.”

La com­pa­rai­son, fré­quente, de la pros­ti­tu­tion avec le tra­fic de drogue, d’alcool et autres sub­stances pro­hi­bées fait l’impasse sur un détail. Une brou­tille. Le can­na­bis, l’alcool, la cocaïne peuvent être consom­mées, snif­fées, fumées. Elles ne peuvent être mal­trai­tées. On ne peut exer­cer sur elles ni chan­tage ni vio­lence. Dans le cas qui nous occupe la sub­stance concer­née est un être humain, pas une matière inerte. Ça ne fait pas de dif­fé­rence, appa­rem­ment. Consi­dé­rer le corps vivant d’un être humain comme un pro­duit de consom­ma­tion en dit long sur la qua­li­té du regard posé sur les per­sonnes prostituées. »

À ses yeux, la pros­ti­tu­tion était donc une sorte de mal néces­saire, qu’il fal­lait bien tolérer.

Badin­ter défen­dait une autre forme tout aus­si ignoble d’exploitation des femmes : la GPA, la mar­chan­di­sa­tion et la mise à dis­po­si­tion des capa­ci­tés repro­duc­trices des femmes — pauvres, pré­caires — au béné­fice de riches.

Concer­nant la situa­tion en Pales­tine, Badin­ter approu­vait le « recours à la force » (meur­trière) qu’employait l’É­tat israé­lien contre les Palestinien·nes, « recours à la force » qui avait le mérite, selon lui d’as­su­rer « le sta­tu quo » (cf. « L’en­gre­nage fatal », par Michèle Man­ceaux, Le Monde, 30 août 2001).

Enfin, Badin­ter était un grand pro­mo­teur de la « com­pé­ti­ti­vi­té » tech­nos­cien­ti­fique, il célé­brait « la science et la tech­no­lo­gie qui, à tra­vers la mise au point de nou­veaux pro­cé­dés et dis­po­si­tifs, sont de nature à amé­lio­rer les condi­tions de vie des hommes et de pro­té­ger l’environnement » (comme on le constate tous, depuis qu’il y a la science et la tech­no­lo­gie, l’environnement pros­père à fond, et plus il y a de science et de tech­no­lo­gie, plus la situa­tion s’améliore). Badin­ter s’inquiétait de la « perte de com­pé­ti­ti­vi­té » de la France, sur le plan du déve­lop­pe­ment tech­nos­cien­ti­fique, « au niveau euro­péen comme mon­dial ». Il déplo­rait la méfiance et la défiance des gens vis-à-vis des cher­cheurs, scien­ti­fiques, ingé­nieurs, experts et autres tech­no­crates, qu’il consi­dé­rait comme « nos cham­pions ». (Voir : https://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Quatre_ministres_nous_e_crivent‑2.pdf)

Les élites peuvent bien se célé­brer entre elles. Le monde dont Badin­ter a été un archi­tecte et un pro­mo­teur — même s’il a aus­si essayé de le rendre un peu moins ignoble — est une catas­trophe tous azi­muts vouée à rava­ger la nature et à nous dépos­sé­der tou­jours plus pro­fon­dé­ment. Pour notre part, il n’y a rien à célé­brer là-dedans. Et aucun hom­mage à rendre.

Nico­las Casaux

Print Friendly, PDF & Email
Total
0
Partages
9 comments
  1. Il n’y a pas moins d’hom­mage à rendre à Robert Badin­ter, qu’il n’y a de cré­dit à accor­der aux anti­sé­mites pour qui la miso­gy­nie de Robert Badin­ter est une for­mi­dable occa­sion d’a­li­men­ter leur rhé­to­rique anti­sio­niste. D’ailleurs, à pro­pos de Pales­tine et de miso­gy­nie, en Pales­tine le taux de nata­li­té est presque de 4 enfants par femme.
    Dans ces condi­tions de vie, quelle femme intel­li­gente, ins­truite, lucide et sur­tout libre, accep­te­rait de don­ner nais­sance à autant d’en­fants ? Aucune. Cette sur­na­ta­li­té ne peut être que la consé­quence d’un sys­tème ultra-violent fon­dé sur les mariages for­cés, la poly­ga­mie, les viols conju­gaux et les gros­sesses impo­sées depuis de nom­breuses années aux pales­ti­niennes par les pales­ti­niens. Qui dénonce cela ? Sans doute pas les admi­ra­teurs de Robert Badin­ter. Ce qui est sur et cer­tain, c’est que Gre­ta Thum­berg, LFI, BDS, le NPA, Pal­Med, Amnes­ty Inter­na­tio­nal, la LDH, les gou­ver­ne­ments des pays isla­mistes — Iran en tête, Dieu­don­né, #Nous­TouStes, le Strass, le PIR, Révo­lu­tion per­ma­nente, etc.. Bref, tous ceux qui sou­tiennent la pove Pales­tine contre la vilaine Israël, dont une bonne part est d’ac­cord avec Robert Badin­ter en ce qui concerne l’in­dus­trie du viol, l’ex­ploi­ta­tion repro­duc­tive et un anti-car­cé­ra­lisme dog­ma­tique n’en ont jamais par­lé non plus.

  2. @Mélusine Ver­te­lune : « anti­sé­mites pour qui la miso­gy­nie de Robert Badin­ter est une for­mi­dable occa­sion d’alimenter leur rhé­to­rique antisioniste. » 

    On peut être à la fois pro­sé­mite et anti­sio­niste, c’est mon cas, je n’ai aucun pro­blème avec ça et j’ai rédi­gé un peu là des­sus (sans être spé­cia­liste de la ques­tion) ; je sais pas ce que ce com­men­taire fait ici, il jure avec le texte ci-des­sus (qui est inté­res­sant). Vous vous trom­pez de blog il me semble (encore que…).

  3. je pense que Melu­sine met en lumiere des points impor­tants. De facon plus gene­ral, ne peut on pas voir dans cet inter­et repete pour le conflit israe­lo pales­ti­nien, une ten­ta­tive media­tique de diver­sion. Nous detour­ner en per­mance de ce qui se passe ici, et nous concerne vrai­ment, pour essayer de nous pas­sion­ner pour ce qui se passe la bas et ne nous concerne pas.
    Depuis que je suis petit, depuis 40 ans, je n’en­tend par­ler que de ce conflit inex­tri­cable, alors qu’il y’a de tres nom­breux conflits meur­trier dans le monde (hou­ti, oui­gours, tur­quie, syrie, Ukraine, Soma­lie, et meme le vene­zueal qui menace d’en­va­hir son voi­sin pour du petrole…).
    Ce conflit, nous n’y pou­vons rien, c’est une situa­tion com­plexe qui est nee des decombres d’empire et ali­mente de toute part par des ideo­lo­gies biaisees.
    Pre­tendre avoir un avis eclaire sur la ques­tion, bien au chaud a des mil­liers de km. c’est foutre encore plus la mer… sur place. je pense que le meilleur que nous avon­sa faire c’est de rap­pel­ler a tous ceux qui veulent souf­fler sur les braises, qu’i­ci on est en france et que prendre par­ti dans une guerre ou ne nous sommes pas implique au quo­ti­dien., c’est d’a­bord prendre par­ti contre quel­qu’un d’autre en france, et donc un moyen d’at­ti­ser des divi­sions afin de ne pas par­ler du vrai sujet, mere de toutes les batailles. l’ef­fon­dre­ment du monde industriel.
    On a quand meme un pou­tine qui a com­pris la fai­blesse indus­triel de l’oc­ci­dent et nous attaque, et qui lui a inter­et a ce que l’on s’in­te­resse au proche orient.…

  4. @ ker­ven­nic : je pige pas grand chose… déso­lé ; on parle d’un Etat qui est à la pointe de la tech et qui est indus­tria­li­sé au max de ses moyens, face à des gens qui vivent simplement.

  5. @Joffrin : Les anti­sé­mites qui se font pas­ser pour des mecs qui réflé­chissent beau­coup en essayant d’embrouiller les esprits par une rhé­to­rique mani­pu­la­trice, je les observe et je les com­bats depuis de nom­breuses années. L’un des points com­muns les plus fla­grants entre tous ces types c’est qu’ils feignent tou­jours d’i­gno­rer les ques­tions et les argu­ments qui les embar­rassent ou qui les laissent indif­fé­rents. Le fait que la Pales­tine soit, depuis tou­jours, diri­gée par les fon­da­men­ta­listes isla­mistes dont l’ob­jec­tif prin­ci­pal est d’a­néan­tir le peuple juif, ça ne vous dérange pas. L’al­liance entre Hit­ler et le Grand Muf­ti de Jéru­sa­lem qui lui a four­ni des bataillons, ça ne vous dérange pas. Le fait qu’en Pales­tine les athées soient incar­cé­rés, tor­tu­rés et exé­cu­tés, ça ne vous dérange pas. Les homo­sexuel-le‑s jeté-e‑s du haut des murs ça ne vous dérange pas. Les enfants endoc­tri­nés puis uti­li­sés comme bou­cliers humains et chair à canon ça ne vous dérange pas. La poli­tique vio­lem­ment nata­liste, on peut par­ler ici d’ar­me­ment démo­gra­phique, ça ne vous dérange pas. Le fait que la résis­tance ira­nienne qui lutte cou­ra­geu­se­ment et avec déter­mi­na­tion contre les aya­tol­lah sou­tienne sans réserve Israël et non pas la Pales­tine, ça ne vous inter­pelle pas ? Peut-être que si ça vous inter­pelle… Parce que contrai­re­ment à moi pour qui la condi­tion des femmes, leurs luttes et leurs ana­lyses pour la vie et pour la liber­té et non pas pour la reli­gion et pour la sou­mis­sion aux hommes, n’est pas un sujet important.

  6. @Joffrin : Une petite cor­rec­tion de ma der­nière phrase dans laquelle il man­quait des mots : Le fait que la résis­tance ira­nienne qui lutte cou­ra­geu­se­ment et avec déter­mi­na­tion contre les aya­tol­lah sou­tienne sans réserve Israël et non pas la Pales­tine, ça ne vous inter­pelle pas ? Peut-être que si ça vous inter­pelle… Parce que contrai­re­ment à moi pour qui la condi­tion des femmes, leurs luttes et leurs ana­lyses pour la vie et pour la liber­té et non pas pour la reli­gion et pour la sou­mis­sion aux hommes EST LE SUJET LE PLUS TRANSVERSAL ET LE PLUS REVELATEUR QUI SOIT, pour vous ce sujet n’est pas un sujet important.

  7. @ badin­ter­net
    Le hamas ne vit åas sim­ple­ment. Il est appuye par l’i­ran une theo­cra­tie petro­liere qui fabrique des bombes ato­miques et des drones tueurs qui font des ravages sur les civiles en ukraine. il est aus­si appuye par le qua­tar­qui est un des pays les plus capi­ta­listes et cor­rup­teurs du monde.
    Et il tue des pauvres gau­chistes hip­pies dans les kib­boutz qiu avaient la nai­vete de lais­ser des gazaouis avec eux. ils ont ete dument remercie.
    De l’autre cote il y a aus­si des « foux furieux » mais ce n’est pas a nous de mettre notre grain de sel, comme si nous etions la jus­tice imma­nente. la seule chose que nous reus­sis­sons a faire c’est de nous faire mani­pu­ler par ceux qui uti­lisent ici ce conflit pour faire avan­cer de facon tres mal­hon­nete, leru aden­da politique.

  8. Donc au nom de votre haine (com­pré­hen­sible) du Hamas, vous pen­sez qu’il est bon de pas­ser sous silence les 30 000 morts pro­vo­qués par l’E­tat israë­lien (sans signa­ler en plus que Israël a sou­te­nu dans le pas­sé le Hamas dans le but d’af­fai­blir l’OLP d’A­ra­fat, ne jamais oublier ça), tout cela ne res­sem­ble­rait donc pas un géno­cide ? C’est tou­jours les mêmes amal­games dou­teux entre ceux qui soit disant repré­sentent le peuple et le peuple lui-même, ceux qui à tra­vers l’ap­pa­reil d’E­tat ont le mono­pole de la vio­lence et les popu­la­tions res­pec­tives de chaque camp qui doivent éter­nel­le­ment accep­ter et subir en silence au nom de la gran­deur des Etats-Nations les consé­quences de ces inter­mi­nables mar­chan­dages à coup d’ex­ter­mi­na­tions réci­proques (où comme l’é­cri­vait l’En­cy­clo­pé­die des Nui­sances « nulle part les popu­la­tions ne sont plus sol­li­ci­tées comme « opi­nion publique », ni même comme caisse de réso­nance pour la pro­pa­gande, mais seule­ment manoeu­vrées, prises elles mêmes en otages pour payer à nou­veau chaque jour la ran­çon de la passivité »).
    Et puis dans cette his­toire on oublie com­plè­te­ment que l’E­tat israë­lien pos­sède le meilleur arse­nal de sur­veillance au monde, pen­chez vous un peu sur l’his­toire secrète des Etats-Unis pour décou­vrir en fili­grane celle en paral­lèle de l’E­tat israë­lien, du logi­ciel pro­mis de la socié­té Ins­law, et du rôle trouble qu’a joué le Mos­sad et en par­ti­cu­lier sur l’an­cien chas­seur de Nazis Rafi Eitan, de la socié­té d’E­hud Barak (où Jef­frey Epstein aurait inves­ti et que Estro­si vou­lait uti­li­ser pour la ville de Nice) Carbyne911, de com­verse tech­no­lo­gy-Verint, mais aus­si sur Pega­sus, sur l’u­ni­té 8200 etc… Tout ça pour dire quoi ? Que l’E­tat israë­lien SAVAIT par­fai­te­ment que le Hamas pré­pa­rait une attaque sur son sol et c’est bien la seule chose dont ces cons de médias auraient dû par­ler mais quand on a comme eux lais­sé pas­ser l’é­norme men­songe du 11 sep­tembre comme aus­si la géné­ra­tion avant eux avaient pas­sé sous silence les men­songes sur le Pseu­do-Com­mu­nisme, on com­prend qu’au­cune fal­si­fi­ca­tion qu’elle soit gros­sière ou sim­ple­ment de détail n’a plus aucune importance.

  9. @Mélusine Ver­te­lune : ça me dérange pas, c’est sans doutes des conne­ries pour l’es­sen­tiel… et des faits ? Il y a une large part liée au contexte géné­ral. Et ça change pas moins point de vue géné­ral sur la question.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles connexes