Désastre technocratique

  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
  3. Environnement / Écologie
  4. Fabrique du consentement
  5. Le mythe du progrès
La Chine est une des régions du monde les plus anciennement civilisées. Or, parmi les nombreux courants de pensée qu’elle a vu naître, se trouve un courant dit taoïste, vieux de plusieurs millénaires et qui, de bien des manières, est le plus vieux ancêtre connu de la critique de la civilis
  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
Et donc, venons-en au fait. Ceux qui se déclarent hostiles, politiquement, à la technologie — anarchoprimitivistes, luddites, néoluddites ou anti-industriels —, pour les raisons précédemment mentionnées, et parfois pour d’autres encore, sont accusés par divers technophiles et progressis
  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
  3. Environnement / Écologie
  4. Fabrique du consentement
  5. Guerre / Géopolitique
  6. Le mythe du progrès
La science, sur laquelle repose la quasi-totalité de la civilisation industrielle — son infrastructure, sa technologie, etc. —, doit rester l’autorité absolue. Les « antisciences » sont raillés, moqués, dénigrés — et tous mis dans le même panier ; et peu importe qu’il en existe d
  1. Capitalisme
  2. Désastre technocratique
  3. Féminisme
Le documentaire Petite fille, récemment diffusé sur Arte et unanimement célébré par les médias de masse, manque cruellement de recul et de critique quant aux conséquences de la prise de bloqueurs de puberté chez un enfant de sept ans et aux répercussions pour tout être humain de grandir da
  1. Confusiologie
  2. Désastre technocratique
  3. Fabrique du consentement
  4. Le mythe du progrès
Seulement, force est de constater que leur livre ne remplit pas l’objectif qu’il se fixe. Sa lecture ne nous permet pas vraiment de comprendre le désastre protéiforme que nous avons sous les yeux, pas plus qu’elle ne nous fait entrevoir des moyens potentiels d’y mettre fin.
  1. Désastre technocratique
  2. Environnement / Écologie
Les modèles climatiques indiquent que la Terre pourrait se réchauffer de 3 à 4 °C d'ici à 2100 et même de 8 °C ou plus à terme. Cela ramènerait la planète aux conditions climatiques instables du Pléistocène, lorsque l'agriculture était impossible. Des politiques pourraient être adopté

Environnement / Ecologie

Féminisme

Désastre technocritique

Non classé