Browsing Category

FABRIQUE DU CONSENTEMENT

458 posts
Lire

La gauche, la civilisation et l’idolâtrie de la ville (par Ana Minski et Nicolas Casaux)

Aujourd'hui encore, malgré la présente situation sociale et écologique, les dynamiques inexorables que chacun constate, on retrouve, à gauche, y compris au plus à gauche de la gauche, y compris au sein de la gauche anti-industrielle (et/ou technocritique), une même célébration, un même amour de la ville, de la cité, de la vie urbaine. (À droite aussi, mais cela va de soi !) 
Lire

La guerre c’est la paix ! La liberté c’est l’esclavage ! Les transfemmes sont des femmes ! (par Sian Sullivan)

L'affirmation « les transfemmes sont des femmes » (trans women are women) s'apparente au slogan du Parti imaginé par Orwell. Elle sème la pagaille dans des catégories élémentaires, comme nous allons le voir, tout en exposant une vérité concernant la réalité contestée vers laquelle la société contemporaine se dirige.
Lire

Le taoïsme anarchiste contre la civilisation (par Nicolas Casaux)

La Chine est une des régions du monde les plus anciennement civilisées. Or, parmi les nombreux courants de pensée qu’elle a vu naître, se trouve un courant dit taoïste, vieux de plusieurs millénaires et qui, de bien des manières, est le plus vieux ancêtre connu de la critique de la civilisation et de l’apologie de l’anarchisme internes à la civilisation, écrites, formulées dans son sein.
Lire

La science, facteur majeur de la catastrophe sociale et écologique en cours (par Nicolas Casaux)

[...] La science, sur laquelle repose la quasi-totalité de la civilisation industrielle — son infrastructure, sa technologie, etc. —, doit rester l’autorité absolue. Les « antisciences » sont raillés, moqués, dénigrés — et tous mis dans le même panier ; et peu importe qu’il en existe de différentes sortes, et que la plupart de ceux qui sont mis en avant ne critiquent en réalité pas la science du tout (à l’instar des fans de Didier Raoult, ou des « climatosceptiques » à la Claude Allègre, qui se contentent juste de nier certains résultats scientifiques au profit d’autres études ou propositions qui se veulent tout-à-fait scientifiques). Critiquer la science, douter de son autorité ou de son bien-fondé, « cela ne se fait pas : la Science est politiquement neutre, même lorsque quelqu’un la laisse par mégarde tomber sur Hiroshima[1] », ironisait amèrement le mathématicien français Roger Godement. [...]