Browsing Category

DÉVELOPPEMENT DURABLE

95 posts
Lire

Hulot, Lenoir et le « capitalisme fondé sur la coopération et le juste échange » (par Nicolas Casaux)

D’abord, un rappel. Certains le comprennent, d’autres non : parce qu’il me semble bien plus sensé de chercher d’abord (ou surtout) à parler à ceux qui se sentent déjà quelque peu concernés, plutôt que de chercher, avant tout, à l’instar du CNNR des néo-gauchistes, à « rassembler le plus grand nombre », je considère, comme le Marx en son temps, que « Notre tâche consiste à proposer une critique impitoyable, et de nos prétendus amis bien plus que de nos ennemis manifestes. Nous renonçons avec plaisir, en adoptant cette attitude, à une facile popularité démagogique[1]. » [...]
Lire

Cyril Dion, Rob Hopkins, Vincent Verzat, Andreas Malm, etc. : le développement durable et ses apôtres (par Nicolas Casaux)

Je me permets de regrouper ici quelques billets publiés ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, parce qu’ils me semblent discuter d’à peu près la même chose — à savoir l'espoir d'un développement durable de la société techno-industrielle, principale espérance de la plupart des écolos, de la gauche, des écomarxistes, etc., et principal objectif des dirigeants de la société industrielle — et qu’ils pourront peut-être intéresser les lecteurs de notre site (rien de très nouveau, mais quelques remarques concernant l'actualité).
Lire

La face cachée de la relance verte (par Noémi B. Civil)

Un vent frais annonciateur de changements et porteur d’espoir souffle enfin ! Relance économique verte, développement durable, transition juste vers les énergies propres : Les pistes de solutions laissant présager un avenir meilleur, sain et respectueux de l’environnement foisonnent de partout ! Mais qu’en est-il vraiment ? [...]
Lire

Giraud, Jancovici, Bihouix, etc. : Contre les experts et leur monde (par Nicolas Casaux)

Certains l’auront remarqué, la pandémie de coronavirus en cours est et aura été une puissante occasion, pour l’immense majorité d’entre nous, de ressentir à quel point nous sommes dépossédés de tout pouvoir sur notre propre existence, sur la société dont nous sommes, bon gré (mais surtout) mal gré, parties prenantes. [...]