capitalisme vert

  1. Activisme
  2. Désastre technocratique
  3. Environnement / Écologie
  4. Fabrique du consentement
  5. Le mythe du développement durable
Greta Thunberg, jeune fille sincère, et sans doute trop naïve, fait ce qu’elle peut — et ce qu’on attend d’elle – dans les circonstances qui sont les siennes. Paradoxalement, elle m’est sympathique. Mais il y a quelque chose d’incroyablement indécent — et/ou stupide — dans le cu
  1. Environnement / Écologie
  2. Fabrique du consentement
  3. Le mythe du développement durable
  4. Le mythe du progrès
À ma connaissance, dans le paysage littéraire francophone, seuls ces trois livres (Le soleil en face, Les illusions renouvelables et Le sens du vent, photo ci-dessus) discutent de l’absurdité selon laquelle les hautes technologies productrices d’énergies dites « renouvelables » ou « verte
  1. Désastre technocratique
  2. Environnement / Écologie
  3. Fabrique du consentement
  4. Le mythe du développement durable
  5. Le mythe du progrès
Dans son dernier livre, Petit traité de résistance contemporaine, Cyril Dion explique que la société écolo idéale qu’il imagine correspond à la dystopie technocratique imaginée par Isabelle Delannoy dans son livre L’économie symbiotique. Il expose donc ainsi assez explicitement à la fo
  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
  3. Environnement / Écologie
  4. Fabrique du consentement
  5. Le mythe du développement durable
  6. Le mythe du progrès
En à peine quelques semaines depuis que son appel a été diffusé sur le site du journal Le Monde, Aurélien Barrau est devenu la coqueluche de l’écologie grand public. S’il énonce des choses tout à fait justes, comme la nécessité pour l’humanité de cesser de s’étendre et même de l
  1. Antiprogressisme
  2. Environnement / Écologie
  3. Fabrique du consentement
  4. Le mythe du développement durable
  5. Le mythe du progrès
On nous demande souvent pourquoi nous critiquons les Colibris, Pierre Rabhi, Cyril Dion & cie. J’y vois un malentendu important. Pour tenter de le dissiper, revenons sur le dernier livre de Cyril Dion, Petit manuel de résistance contemporaine, récemment publié par la maison d’édition de notr
  1. Désastre technocratique
  2. Environnement / Écologie
  3. Fabrique du consentement
  4. Le mythe du développement durable
  5. Le mythe du progrès
Entre les travaux de Noam Chomsky, ceux de Serge Halimi, du Monde diplomatique, des médias comme Basta !, et de beaucoup d’autres, il devrait être évident et compris que les médias de masse sont un des principaux outils de propagande de la classe dirigeante. À l’image de la société capita
  1. Désastre technocratique
  2. Énergie
  3. Environnement / Écologie
  4. Fabrique du consentement
  5. Le mythe du développement durable
Contre le dessèchement de la pensée par la répétition paresseuse de sempiternels lieux communs ou par une frénésie conceptualisatrice faisant souvent fi de toute rigueur, l'exercice scrupuleux de l'esprit critique mérite, me semble-t-il, d'être instamment réhabilité.
  1. Désastre technocratique
  2. Environnement / Écologie
  3. Fabrique du consentement
  4. Le mythe du développement durable
Le mot soutenable n'est plus qu'un Gloire au seigneur ! pour les éco-adeptes. C’est un mot qui permet aux corporatistes commerciaux, avec leurs bons sentiments "verts" médiatiques, de rejoindre l’impitoyable déni des privilégiés. C’est un mot que je n’ose presque pas utiliser tellement
  1. Désastre technocratique
  2. Environnement / Écologie
  3. Fabrique du consentement
  4. Le mythe du développement durable
  5. Non classé
Le 31 janvier 2017, le journal Le Monde, le principal quotidien français, appartenant au trio capitaliste Bergé-Niel-Pigasse, relayait "l’appel du monde de demain". Un appel rédigé par les principales éco-célébrités françaises, à la mode dans les cercles bourgeois de la capitale, car pol

Environnement / Ecologie

Féminisme

Désastre technocritique

Non classé

  1. Antiprogressisme
  2. Désastre technocratique
  3. Environnement / Écologie
  4. Fabrique du consentement
  5. Non classé
Suite à notre commentaire de son interview dans Marianne et de son livre Faut-il en finir avec la civilisation ?, Pierre Madelin a souhaité nous répondre. On publie donc ici sa réponse, formulée en 10 remarques, auxquelles nous répondons à notre tour (en orange).