Browsing Tag

civilisation

168 posts
Lire

Somme toute — Un bref bilan du désastre (par Nicolas Casaux)

QUAND ON FAIT LA SOMME, pêle-mêle, des femmes battues, violées (en France, « 94 000 femmes majeures déclarent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol sur une année »), tuées, qui ont peur lorsqu'elles prennent le métro, qu'elles marchent dans la rue la nuit ou qu'elles rentrent chez elles ; des enfants harcelés, battus, violés (« près de 130 000 filles et 35 000 garçons [...] sont victimes de violences sexuelles, par an, en France »), [...]
Lire

« L’important, c’est l’argent et la machine » : bribes de Conversations avec Kafka

Nous vivons une époque de mal. Cela se manifeste d’abord par le fait que rien ne porte plus son nom exact. On emploie le mot “internationalisme” et l’on entend par là l’humanité comme valeur morale, alors que l’internationalisme désigne seulement une pratique essentiellement géographique. On déplace les notions dans tous les sens, comme des coquilles de noix vides. Ainsi par exemple on parle de patrie, aujourd’hui, à un moment où les racines de l’homme sont depuis longtemps arrachées du sol. [...]
Lire

La gauche, la civilisation et l’idolâtrie de la ville (par Ana Minski et Nicolas Casaux)

Aujourd'hui encore, malgré la présente situation sociale et écologique, les dynamiques inexorables que chacun constate, on retrouve, à gauche, y compris au plus à gauche de la gauche, y compris au sein de la gauche anti-industrielle (et/ou technocritique), une même célébration, un même amour de la ville, de la cité, de la vie urbaine. (À droite aussi, mais cela va de soi !) 
Lire

Le taoïsme anarchiste contre la civilisation (par Nicolas Casaux)

La Chine est une des régions du monde les plus anciennement civilisées. Or, parmi les nombreux courants de pensée qu’elle a vu naître, se trouve un courant dit taoïste, vieux de plusieurs millénaires et qui, de bien des manières, est le plus vieux ancêtre connu de la critique de la civilisation et de l’apologie de l’anarchisme internes à la civilisation, écrites, formulées dans son sein.
Lire

Technologie, effondrement de la civilisation industrielle et « validisme » (par Nicolas Casaux)

Et donc, venons-en au fait. Ceux qui se déclarent hostiles, politiquement, à la technologie — anarchoprimitivistes, luddites, néoluddites ou anti-industriels —, pour les raisons précédemment mentionnées, et parfois pour d’autres encore, sont accusés par divers technophiles et progressistes (dont un pan du milieu milito-étudiant prétendument anarchiste) de vouloir éradiquer les personnes handicapées, ou du moins de vouloir leur nuire, et donc d’être validistes (ou capacitistes). [...]
Lire

La science, facteur majeur de la catastrophe sociale et écologique en cours (par Nicolas Casaux)

[...] La science, sur laquelle repose la quasi-totalité de la civilisation industrielle — son infrastructure, sa technologie, etc. —, doit rester l’autorité absolue. Les « antisciences » sont raillés, moqués, dénigrés — et tous mis dans le même panier ; et peu importe qu’il en existe de différentes sortes, et que la plupart de ceux qui sont mis en avant ne critiquent en réalité pas la science du tout (à l’instar des fans de Didier Raoult, ou des « climatosceptiques » à la Claude Allègre, qui se contentent juste de nier certains résultats scientifiques au profit d’autres études ou propositions qui se veulent tout-à-fait scientifiques). Critiquer la science, douter de son autorité ou de son bien-fondé, « cela ne se fait pas : la Science est politiquement neutre, même lorsque quelqu’un la laisse par mégarde tomber sur Hiroshima[1] », ironisait amèrement le mathématicien français Roger Godement. [...]
Lire

Notre futur de chasseurs-cueilleurs : changement climatique, agriculture et décivilisation (par John Gowdy)

Les modèles climatiques indiquent que la Terre pourrait se réchauffer de 3 à 4 °C d'ici à 2100 et même de 8 °C ou plus à terme. Cela ramènerait la planète aux conditions climatiques instables du Pléistocène, lorsque l'agriculture était impossible. Des politiques pourraient être adoptées visant à rendre l’écroulement de la civilisation industrielle moins dévastateur et à améliorer les perspectives des chasseurs-cueilleurs du futur. [...]
Lire

À propos de l’eau (par Wade Davis)

Nous sommes nés dans l'élément liquide, dans une protectrice bulle amniotique. Quand nous sortons du sein de notre mère, nos corps sont presque exclusivement liquides. Même devenus adultes, nous ne sommes constitués que pour un tiers de corps solides. Comprimez les os, les ligaments et les tendons, extrayez les cellules et les plaquettes sanguines, et tout ce qui reste de nous, presque les deux tiers de notre poids, nettoyé et rincé, s'écoulerait aussi facilement qu'une rivière vers la mer. [...]