Littérature

La théorie de la fiction-panier (par Ursula K. Le Guin)

Ursula Kroeber Le Guin, décédée le 22 janvier 2018, est une auteure de science-fiction et de fantasy dont les romans ont exploré des thèmes beaucoup plus marqués par l’univers des sciences humaines que par celui des sciences dures. Fille de deux anthropologues, elle met en scène des personnages qui sont souvent des observateurs immergés dans des cultures ou des sociétés auxquelles ils sont étrangers et qu’ils s’efforcent de découvrir sans préjugés et sans influencer le cours de choses. Des Dépossédés, réflexion sur une utopie anarchiste, à Le nom du monde est forêt, récit de l’invasion d’un monde d’indigènes rêveurs par des colons armés, Ursula K. Le Guin a développé une manière de raconter des histoires qui s’écarte des canons de la science-fiction traditionnelle. Comme elle l’explique dans ce court essai écrit en 1986, […]

La civilisation industrielle ou L'asservissement collectif au développement technologique (par Jaime Semprun)

De même que le but premier du système marchand n’est assurément pas de satisfaire les besoins des consommateurs, mais de réaliser des profits, de même celui du système informatique mondial n’est pas d’informer ou de divertir les cybercitoyens de la société programmée : il est de faire communiquer des machines avec d’autres machines, dans un langage de signaux binaires qui leur est propre. […]

Un Candide onusien au cœur des ténèbres du Liberia (par Kenneth Cain)

Nous publions ce témoignage de Kenneth Cain, un ancien juriste US, observateur des droits humains pour l’ONU de 1991 à 1997, tiré du livre “Il faut sauver la planète : trois idéalistes dans l’enfer humanitaire” (2004). Candide plongé au cœur des ténèbres, au-delà de sa naïveté foncière de bon yankee, il jette une lumière crue […]

La culture de l'abus — Endgame Vol. 1 : Le problème de la civilisation (par Derrick Jensen)

Le texte qui suit est une traduction d’un extrait du chapitre « Abuse » [abus ou maltraitance, en français] du livre « Endgame Volume 1 » (2009) écrit par Derrick Jensen.

La société industrielle, la confusion généralisée & la perte du sens commun (par Jaime Semprun)

Un extrait de l’excellent livre L’abîme se repeuple — que l’on vous recommande ! — du défunt Jaime Semprun, publié en 1997 aux Éditions de l’Encyclopédie des Nuisances. […] Si tant de gens sont désenchantés des promesses de la société industrielle (l’automatisation n’a pas supprimé le travail, elle en a fait un privilège envié), ils ne le […]

L'échec de la non-violence : introduction (par Peter Gelderloos)

Après Comment la non-violence protège l’État, paru en 2007 et que nous avons publié cette année avec les éditions LIBRE, Peter Gelderloos a publié, en 2013 (ici édition de 2015), un autre livre sur le sujet, intitulé The Failure of Non-violence (en français : L’échec de la non-violence), dont le texte suivant constitue une grande partie […]

Réflexions sur la nature totalitaire de l’État (par Bernard Charbonneau, 1949)

Pourquoi cet aboutissement ? Pourquoi, forte dans la conscience de sa servitude, la volonté de liberté s’épuisa-t-elle ainsi au lieu de s’accomplir ? … Parce qu’au lieu de la placer en eux-mêmes, les hommes l’avaient placée dans l’État. […]

L'EXPANSION EST TOUT : le credo de la civilisation (par Baudouin de Bodinat)

Sans doute dans le cours des générations doit devenir confuse ou indiscernable aux peuples — si elle leur fut connue — la notion originelle, le principe conducteur, la vision transcendantale qui engendra la culture déployée en civilisation dans quoi ils vivent à présent et qui les a façonnés a son idée; […]

Le Système et le Chaos (par Bernard Charbonneau)

La croissance technique et économique indéfinie est à la fois le fait et le dogme fondamental de notre temps, comme l’immutabilité d’un ordre à la fois naturel et divin fut celle du passé. La grande mue qui travaille les sociétés industrielles, et les autres à leur suite, est à la fois la réalité immédiate que nous pouvons appréhender dans le quotidien de notre vie et le moteur profond d’une Histoire que religions et idéologies s’époumonent à suivre ; chacun l’expérimente à chaque instant, et pourtant, par-delà classes et frontières, elle met en jeu l’humanité. […]

Previous page Next page